inLAND, come back in broad day
logo rubrique

PERFORMANCE AUDIOVISUELLE
ANNABELLE PLAYE - MARC SIFFERT- HUGO ARCIER

Annabelle Playe : conception, composition, électronique live
Marc Siffert : composition, électronique live
Hugo Arcier : vidéo en images de synthèse 3D audioréactives
Estelle Bordaçarre : travail corporel
Halory Goerger : regard
Dorota Kleszcz : costumes
Perrine Cado : création lumière
Samuel Herbreteau : régie générale

Passages, traversées et métamorphoses tissent l’odyssée d’inLAND | Come back in broad day.
Nous traversons des espaces s’ouvrant tour à tour sur une multitude de mondes.
Ces univers sont explorés en direct comme un jeu vidéo 3D dans lequel on déambulerait. Cette exploration est effectuée sur place ou à distance en utilisant l’outil « gamer » Discord.

Dans ces espaces multiples, la perception se trouble entre réalité, matière et apparition.
Le réel s’abstrait, l’abstraction fait place à des paysages, échos aux mondes intérieurs qu’une narratrice semble déplier.
Les visions s’effritent, l’image s’avère être illusion. Nous faisons alors l’expérience de ce qui ne peut être dit ni représenté mais éprouvé. Néant, incommensurable, expérience terrifiante ou mystique, connaissance, éblouissement ?

Un enchaînement de métamorphoses où les visions s’effritent ; la réalité se décompose, l’image s’avère être illusion. Les mirages dissipés nous renvoient alors à notre quête de sens. Une fois nos projections épuisées, nous pouvons faire l’expérience du vide, de ce qui ne peut être dit ni représenté mais éprouvé. Néant, incommensurable, expérience terrifiante ou mystique, connaissance, éblouissement ?

Les artistes sur scène sont présences en jeu : figures de l’errance, mi-humaines, corps machines ou passeurs comme Charon sur sa barque.
Dans cet espace en mutation, distante ou proche, la voix égrène une narration insaisissable, témoin ou créatrice de la mystérieuse genèse en cours.

Le spectateur convoquera ses propres perceptions à travers l’expérience sensible de cette performance immersive.

Dates

3 Décembre 2020 : Festival Bruits Blancs, Théâtre la Vignette, Montpellier (34)

Août 2020 : Théâtre en Garrigue, Port-la-Nouvelle (11)

7 Mars 2020 : Scènes Croisées de Lozère, Espace des Anges, Mende (48)

13 Décembre 2019 : Biennale NEMO, le 104, Paris (75)

Résidences

Du 6 au 9 décembre 2019 : Théâtre de Bagnols-les-Bains (48)
Du 8 au 10 décembre 2019 : Mains d’œuvres, Saint-Ouen (93) - ANNULÉE
Du 28 octobre au 2 novembre 2019 : La Folie Numérique, Paris (75)
Du 22 au 25 octobre et du 20 au 24 novembre 2019 : Espace des Anges - Scènes Croisées de Lozère, Mende (48)
Du 23 au 27 avril 2019 : Théâtre la Maison du Peuple, Millau (12)
Du 9 au 19 avril 2019 : Château Éphémère, Carrières-sous-Poissy (78)

Production

Production : AnA Compagnie
Coproduction : Scènes Croisées de Lozère, Biennale NEMO, Ville de Mende
Soutiens : DGCA/SACEM, DRAC Occitanie, Région Occitanie, Conseil Général Lozère, SPEDIDAM, ADAMI, Sacem, FCM

La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes-interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées | www.spedidam.fr

L’ADAMI gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leur projet de création et de diffusion. | www.adami.fr

Résidences : Théâtre de la Maison du Peuple, Millau - Château Éphémère, Carrières-sous-Poissy - Espace des Anges, Mende - Mains d’œuvres, Saint-Ouen - Théâtre de Bagnols les Bains - La Folie Numérique, Paris