IMPROV SPHERE



annabelle playe - matrice (d’autres cordes, 2012)

Mais le plus souvent, les matériaux électroniques et électroacoustiques s’entremêlent indistinctement pour former des univers à tendance ambient et originaux. Une musique qui peut être lente et continue, mais aussi rapide et rythmée, agressive ou douce. Mais dans tous les cas, la matière sonore est explorer avec originalité. La singularité d’Annabelle Playe est de reprendre certains codes esthétiques (de la musique concrète parfois, de la musique industrielle aussi, de la noise, techno, etc.) sans se contraindre ni se restreindre. Les différentes esthétiques présentes sont intégrées à la singularité d’Annabelle Playe, elles sont avant tout soumises aux intentions de la compositrice. Elles perdent ainsi leur caractère normatif tout en gardant leur puissance et leur intensité. Une musique rafraichissante, singulière, plaisante, et prometteuse. 

http://improv-sphere.blogspot.fr

Mentions légales | Contact