Accueil du site > Artistes > Ludovic Longelin

      Ludovic Longelin



Ludovic Longelin suit une formation de comédien à l’Ecole Charles Dullin de Paris puis à l’École Supérieure de Région d’Art Dramatique de Lille. Ayant travaillé comme comédien dans diverses compagnies théâtrales jusqu’en 1987, il crée en 1988 le groupe SUM pour lequel il met en scène ses propres textes.

Il est aujourd’hui l’auteur d’une douzaine de pièces de théâtre dont la particularité serait la confession poétique comme genre théâtral (Le soupir, Farridantz !!, Ce que les enfants racontent à leurs parents quand ils dorment…). Travail pour lequel il a été l’Auteur-Invité de la semaine Éclats de Voix de Dijon en novembre 2006, invité en 2007 par L’ARIA Île-de-France sous la direction de Robin Renucci pour écrire d’après les témoignages des habitants de Pantin 93-Les Quatre Chemins, une pièce qui sera mise en scène par Alain Batis (999+1).

La même année, pour le Boulevard Sainte-Beuve - Festival de la Critique et de la Culture, il adapte et met en scène les entretiens radiophoniques de L-F Céline (Dieu, qu’ils étaient lourds… !).

En 2008, toujours pour le Festival Sainte-Beuve, il crée Mille excuses, une évocation poétique et chorégraphique d’après l’œuvre de Franz Kafka. L’automne de cette même année, Stanislas Grassian, metteur en scène du Collectif Hic et Nunc lui commande un texte sur le thème du bonheur qui sera créé au Théâtre de L’Épée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes (… alias le bonheur) à l’occasion du Festival Un automne à tisser.

En 2009, il écrit et met en scène au Théâtre des Pipots de Boulogne-sur-mer, Victoire, petite femme de France et crée en hiver 2009, la mise en scène de Ligne d’Annabelle Playe.

En 2010, il conçoit avec Annabelle Playe qui en composera la musique, la mise en acte de La Dernière Nuit d’après Alfred de Musset dont il sera également l’interprète.

Avec le collectif GLOSSOPHONIE[s], il met en scène Facettes, ou d’indéfinissables figures... et poursuit cet automne les représentations de Dieu qu’ils étaient lourds... ! d’après L-F Céline au « Théâtre » du Lucernaire à Paris, puis en France et à l’Etranger.

Les pièces Farridantz !!, … alias le bonheur, et Victoire, petite femme de France sont publiées chez ALNA Editeur.

Mentions légales | Contact