LIGNE



Seule sur scène, Annabelle Playe convoque les forces du monde puis raconte un moment de vie d’une femme qui l’amène à dévoiler sa part d’intime.

Ce monologue écrit par elle est un parcours de femme à un moment donné dans une ville. "Il y a dans ce texte un rapport du féminin au masculin dans l’amour, la confrontation, la nudité, la violence et la sexualité" explique Ludovic Longelin, metteur en scène du spectacle.

Le coeur de "Ligne", une rencontre entre cette femme et un homme, va déclencher quelque chose "venant de la nuit des temps". La femme est dépassée par une mémoire archaïque, instinctive, fiévreuse.

Une expérience originale

Le texte est accompagné par une composition électroacoustique d’Annabelle Playe, déversée par 8 hauts parleurs répartis dans la salle.

Grâce à cette musique spacialisée par les soins de Frédéric Fourny, régisseur, qui a "réalisé un remarquable et énorme travail", le public est comme traversé, enveloppé par le son. Une expérience originale à vivre.

Emmanuelle Dupeux - La Voix du Nord - Décembre 2009

Mentions légales | Contact