ANNABELLE PLAYE

Compositrice, électronique live

Artiste pluridisciplinaire, elle explore le son, la voix, la vidéo et l’écriture selon les projets qu’elle mène.
Annabelle Playe se forme au chant lyrique à l’École de Musique de Pantin et à la composition musicale auprès de Sergio Ortega. Aujourd’hui, sa musique oscille entre électroacoustique, drone et noise. Sa recherche compositionnelle s’articule autour du timbre, de la physicalité du son avec une attention particulière à la structure musicale. Sa démarche s’inscrit dans cette nécessité de développer, à travers ses compositions, une autre temporalité. En live, elle se produit avec un dispositif d’instruments électroniques.

De 2018 à 2020, elle est compositrice associée aux Scènes Croisées de Lozère dans le cadre du dispositif DGCA-SACEM. En 2018, elle est lauréate du fonds SACD « Musique de Scène » pour le spectacle « Delta Charlie Delta », texte de Michel Simonot. En 2019, elle reçoit le Prix « Nouveau Talent Musique » SACD, ex-æquo avec Benoît Menut, se produit au « Vive le Sujet ! » du 73ème Festival d’Avignon, est sélectionnée par la Face Foundation pour une tournée aux États-Unis avec sa pièce « Geyser ». Enfin, elle crée lors de la Biennale Némo, « inLand Come back in broad day » au 104 à Paris.

Elle se produit en France et à l’étranger en solo ou en duo avec Marc Siffert, Alexis Forestier ou dans divers projets audiovisuels avec Philippe Fontes, Hugo Arcier et Alexandra Radulescu.

En 2010, elle a fondé AnA Compagnie dont les projets singuliers mêlent musiques électroniques, vidéo, écritures théâtrales et poétiques. Elle y explore la voix, le son, l’art vidéo et l’écriture.
En tant que soprane, elle a longtemps interprété le répertoire vocal contemporain, y compris pour le jeune public, notamment avec les Jeunesses Musicales ou le spectacle « Couak ! ».

Ses albums « Matrice », « Vaisseaux » et « Geyser » sont publiés par le Label DAC records. Elle chante dans « Miroir des ondes » chez Ayler/Orkhêstra de Michel Blanc.

Par ailleurs, elle est l’auteur de deux monologues : « Ligne » et « Mater » (Alna éditeur).

www.annabelleplaye.com

*************

Annabelle Playe is a multidisciplinary artist, she enjoys exploring voice, sound, video and writing. She studied classical singing and composition with Sergio Ortega in Paris. She is a soprano and she interprets contemporary music.
Today, she plays electronic and experimental music in France and abroad. Her live music is based on a setup made of synthesizers and modulars. Her compositions are oscillating between electronic, drone, noise and electroacoustic music. Her musical research developps on the physicality of the sound, on timbre. She wants to create another temporality through the musical structure in her works.

In 2018, Annabelle Playe was laureate of the SACD “Musique de Scène" background for “Delta Charlie Delta", a Michel Simonot’s play. She was also composer associated with “Scènes Croisées de Lozère" until the year 2020. In 2019, she received the New Talent Music Award SACD. She performed at “Vive le Sujet !" of the 73rd Festival d’Avignon and she was selected by the Face Foundation for a tour in the United States with “Geyser". Finally, she created during the Biennale Nemo, "inLand Come back in broad day" at 104 in Paris.

She performs in France and abroad as a soloist or in duo with Marc Siffert, Alexis Forestier or in various audiovisual projects with Philippe Fontes, Hugo Arcier and Alexandra Radulescu.

In 2010, she founded AnA Compagnie whose singular projects mix electronic music, video, theatrical and poetic writing. She explores voice, sound, video art and writing.
As a soprano, she has long performed the contemporary vocal repertoire, including for young audiences, notably with Jeunesses Musicales or the show "Couak !".

She created two audiovisual performances : “ANA”, and “Vessels” with the musician Marc Siffert and the filmmaker Gregoy Robin. In 2017, she created “Overview”, an audiovisual performance with Hugo Arcier (generative video). Annabelle Playe sees video in the same way as music composition : pattern repetition, developments, breakups and shades. Similarly, she sees dynamic images editing as interacting with music in a counterpoint way. Sometimes, images vanish to give way to music.

Her albums "Matrice", "Vaisseaux" and "Geyser" (Label DAC). She sings in "Miroir des ondes" by Michel Blanc (Ayler/Orkhêstra).

She also wrote two theatre monologues published in Alna (FR) : “Ligne" and “Mater".

www.annabelleplaye.com